Pensionnat Jigoku : épilogue

Note de l'auteur : Finir une histoire, c'est toujours difficile. Je quitte les personnages que j'ai créé et j'ai l'impression de les abandonner ... Je me sens triste sans eux et j'aimerais pouvoir continuer à écrire à l'infinie ... Seulement, il faut un moment où l'histoire se termine, et ça, j'en suis conscient, même si ça me rend triste ... Mais si vous aimez cette histoire, si elle vous a plu ... Alors je pense que Makoto et Akira, continueront à vivre, en vous ^^

Epilogue : Retrouvaille !

Cher Makoto,

Et bien voilà … c’est la dernière lettre que je t’envoie car nous avons enfin réussi à convaincre mon père de te reprendre dans l’école. Je pense que ça fera aussi plaisir à Mimomiya-san de ne plus t’avoir dans les pattes jusqu’à la fin de tes études et puis … on pourrait même en profiter pour que tu coupes complètement les ponts avec lui. De toute façon, depuis la naissance de ton petit frère (Kazushi, c’est bien ça ?), il ne doit plus tellement s’occuper de toi alors si tu disparais, il n’en fera probablement pas tout un drame … après tout, il a trouvé son héritier et tu es libéré de toute cette histoire … c’est génial non ? Alors voilà … tu n’auras qu’à me répondre quand tu arriveras mais ça merveilleux si tu venais habiter avec moi après le lycée … Parce que, depuis ton départ, mes sentiments pour toi n’ont pas changé … tu restes Makoto-kun, la première personne que j’ai vraiment aimé … Mais bon … toutes ces gentilles paroles ne sont pas désintéressées et je te les dis pour que tu restes avec moi, je dois bien l’avouer.

Ici, tout le monde attend ton retour avec impatience, même ceux qui étaient persuadés que tu avais tué toutes ces filles … Ah … comment va ton épaule ? Le médecin que tu étais allé voir ici a dit que tu garderais une cicatrice … j’espère qu’il s’est trompé mais, rassure toi … même si tu gardes un marque à vie, tu seras toujours aussi beau ! Et la cicatrice sur ton visage ? Elle devrait disparaître avant la fin du mois non ? C’est génial quand même ! Tu as un visage tellement beau ! Toute l’école est d’accore avec moi sur ce point, d’ailleurs, beaucoup de filles sont jalouses de moi tu sais ? Tu vas voir en arrivant ! Le nombre de tes admiratrices n’a probablement jamais été aussi élevé !


Oh … Ne dis pas que je te l’ai dit mais Shûichi a décidé de te faire une fête surprise pour ton arrivé … mais bon, le connaissant, ça va être une fête vraiment dingue et si tu n’es pas au courant, tu pourrais bien faire un arrêt cardiaque … il est comme ça après tout … Ah ! Et il me demande aussi de te dire qu’il veut que tu l’appels par son prénom maintenant … Tu n’imagines pas comment j’ai dû plaider ta cause ! Il voulait « Shû-nii » au début, et même après que je lui ai dit que s’était ridicule, il voulait toujours autant que tu l’appels Shû-nii … Enfin bon … Megumu est toujours aussi froid avec lui alors il a besoin d’un petit frère pour lui remonter le morale … c’est normal.
Je vais arrêter ma lettre ici, il ne me reste plus qu’à te souhaiter un bon retour
parmi nous et de vite te revoir.

Je t’aime de tout mon cœur,

Akira.

Je repliais la lettre afin de la remettre dans son enveloppe en entendant le nom de mon arrêt. Sur le quai, tout le monde m’attendait et Akira avait un grand bouquet de fleurs … des Iris, mes préférés … J’étais de retour au pensionnat Jigoku et cette fois, rien ni personne ne me ferait le quitter !
The END

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site