Oitachi no omoide : Chapitre 5

Note de début : Le chapitre cinq à un nom pourris mais je l'aime bien ... Tout le monde adore le petit Ayumu ^^ [Satoshi : PAS TOUCHE !] ... Hum ... c'est vrai qu'il est un peu possessif ... je vois pas pourquoi Ayumu l'aime autant [Ayumu : Il est très gentil, bon réparateur, il a du caractère et il est adorable quand il dort.] Quand il dort ? Tu l'as déjà vu dormir [Ayumu : * blush * c'est pas ce que je voulais dire] Oui mais c'est ce que tu as dit ^^ Quand est ce que tu l'as vu dormir ? [Ayumu : Anoo ... plusieurs fois ... * blush * enfin ...] [Satoshi : Laisse le un peu tranquille ! Il ne t'a rien fait et il me regarde dormir quand il veut !] ... C'est louche ... [Satoshi : MAKKKOOOO !!!!]

Chapitre 5 : Le duel amoureux (je sais, le nom est nul)

- Salut onee-chan ! Je suis de retour !

Il n'y avait que deux personnes au monde qui m'appelait "onee-chan". La première était mon petite frère, Tatsuya, le deuxième était le petit blond qui se tenait devant moi, droit comme un "I". Akira avait beaucoup grandit depuis la dernière fois que je l'avais vu et je n'arrivais pas à croire qu'il était plus jeune que moi. Peut être que ceux qui vivent dans des grandes villes deviennent plus vite adultes que les autres. Je lui demandai ce qu'il faisait là.


- Et bien ... je vais passer deux jours ici avec okasan ... on est dans un petit hôtel en ville mais je voulais venir te voir alors je suis allé jusqu'à chez toi mais ton frère m'a apprit que tu avais déménagé. Comme il avait peur que je me perde, il a voulu venir mais ta mère s'y est opposé en disant qu'il avait des devoirs alors il m'a fait un plan ... mais malgré tout, je me suis perdu donc j'arrive un peu tard. Je serais bien repassé demain mais j'avais la flemme de rentrer après avoir fait tout ce chemin.
- Et bien, déclara Ayumu que Satoshi avait réveillé, je pense qu'il vaut mieux que tu passes la nuit ici. On est loin de la ville et c'est parfois dangereux le soir. Tu devrais téléphoner à ta mère et rester ici ce soir. J'ai deux matelas dans ma chambre.

Akira se tourna alors en direction de mon ami et j'eus un peu peur qu'il se moque, comme la plupart des gens qui le voyait pour la première fois. Mais il ne fit pas ça du tout. Quand il le vit, il entra dans la maison sans retirer ses chaussures et sauta à son cou en disant qu'il était "adorable" et "trop mignon". Bien sur, Satoshi fut tout de suite jaloux de voir quelqu'un s'intéresser de si près à son copain, aussi commença t'il à crier.

- Ayumu ! Tu ne vas tout de même pas héberger ce mioche dans ta chambre ! Je suis sur qu'il n'a pas les idées en place ! Il est hors de question que je vous laisse tous les deux ensemble !
- Alors ça, non ! S'écria Akira en se serrant plus fort contre Ayumu. Arrête de jouer les jaloux le vieux ! C'est moi qui reste avec lui ce soir ! C'est à moi qu'il l'a proposé ! Je vois pas pourquoi tu pourrais venir aussi !
- Tout simplement parce que c'est MON Ayumu et que je ne laisserais jamais personne le toucher !
- T'es bien trop possessif ! Si tu continues comme ça, il va te lâcher pour trouver une jolie jeune fille.

Voyant que les choses commençait à dégénérer, Ayumu se décolla d'Akira et alla se réfugier dans les bras de Satoshi. Il avait l'air plutôt énerver de la situation et je voyait bien que, même si il c'était rapproché de Satoshi, il lui en voulait à lui aussi. Sho et Sakura prétextèrent qu'ils devaient se lever tôt pour s'enfuir dans leur chambre mais je préférai m'assoir sur le canapé pour savoir ce qui allait se passer, et qui promettait d'être explosif.

- Je vois pas pourquoi vous vous disputez comme ça ! C'est ma chambre donc c'est moi qui choisit qui vient dedans et vous allez pas commencer à me chauffer les oreilles avec ça ... et, Satoshi ... je ne suis pas "ton" Ayumu ! Je suis ton copain mais je ne t'appartiens pas.

Il marqua une pause en voyant l'air dépité des deux garçons et commença à regretter ses paroles. C'était toujours comme ça ... Ayumu était bien trop gentil pour rester énervé trop longtemps. C'était une des choses qui lui donnait son charme. Il était tellement adorable quand il s'excusait pour des choses sans importance. Il repris alors, comme pour se rattraper :

- Akira, tu prendras donc mon deuxième matelas et toi, Satoshi, tu n'as qu'à transporter le tiens dans ma chambre ... moi ne faite pas de bruit, j'ai besoin de dormir pour préparer le repas de demain.
- J'ai pris ma journée demain, fit remarquer Satoshi qui voulait rester avec Ayumu pour "gagner des points"
- Et moi je peux faire ce que je veux jusqu'à demain soir, alors je resterais avec vous aussi demain, ajouta Akira en tirant la langue à son "rival".

Ayumu soupira en se disant, sûrement, que ce n'était pas demain la veille que ces deux là deviendrait ami. Quand il montait dans sa chambre, je lui chuchotai :

- Si tu as besoin d'aide pour les calmer pendant la nuit, n'hésite pas à venir me voir parce que j'ai l'impression qu'ils vont se disputer jusqu'au départ d'Akira. J'espère que tu réussiras à dormir ... et arrange toi pour qu'il le t'aide pas à faire le repas demain ou le petit déj' sera immangeable.

Ayumu me sourit, ce qui était bon signe et me promis que tout irait bien, avant de monter dans sa chambre en courant parce qu'il entendait du bruit. Je restai donc seule pour ranger les affaires dont on s'était servit pour dîner et je soupirai en voyant que c'était à mon tour de faire la vaisselle. J'allais encore passer trois heures pour nettoyer un assiette, je me connaissais. Attrapant une éponge et le savon spécial je commençais à laver les tasses en me promettant d'acheter un lave vaisselle le plus vite possible. Demain était mon dernier jour de congé et le lundi suivit, j'allais devoir recommencer à travailler. Je n'étais pas très motivée par cette optique et je n'avais pas du tout envi de devoir me lever tôt de nouveau. En même temps, travailler entouré de manga, c'était le bonheur normalement pour quelqu'un comme moi mais ... rester assise derrière un bureau pendant tout une journée en informant les gens si, oui ou non, nous avions le manga qu'il voulait ... c'était un peu énervant à la longue. J'avais d'ailleurs fahi me faire renvoyé le premier jour en m'endormant sur la table ... heureusement que le patron avait été compréhensif quand je lui avais dit que j'étais en train de déménager. Les cours de Sho commençait à huit heurs le lendemain et, moi qui voulais l'accompagner, je ne m'en sentais plus le courage. Vers deux heures du matin, je finis enfin de nettoyer la vaisselle et décidai de voir si tout le monde dormait. Au rez de chaussé, Sakura était tellement amusant à serrer son nounours dans les bras. Dans la chambre d'à coté, Sho avait des écouteurs sur les oreilles et ses draps étaient tombés à cause de son sommeil bien trop agité. Quand je montai au première étage, je compris que ça n'allait pas être aussi calme. Rien qu'au bas de l'escalier, on entendait les cris de Akira et Satoshi. Je montai les marches quatre à quatre pour leur dire de se taire et ouvrit la porte très violemment.


- Vous voulez pas faire moins de bruit ! Vous allez réveiller toute la maison si vous continuez !
- Désolé, s'excusa Satoshi en baissant la tête, vite imité par Akira.
- Je tiens à dire que je suis complètement innocent, continua Akira après s'être excusé. J'étais en train de mettre mon matelas quand il est arrivé en s'énervant.
- Tu dis n'importe quoi ! C'est toi qui m'a crié dessus quand je suis rentré !
- Bouclé là tout les deux, m'écriai-je, et ... où est passé Ayumu ?

En effet, le matelas de mon ami était complètement vide. Je pensais savoir où il était mais préférai ne rien dire, espérant que les deux énergumènes allaient se calmer, maintenant qu'il n'était plus là.

- Il est sûrement partit parce qu'il en avait marre de vous entendre se disputer ! Alors maintenant, vous dormez et peut être qu'il reviendra ! Si j'entends un seul bruit, je m'énerve !

Ils s'exécutèrent, se glissant sous leurs bras en moins de deux minutes. Voyant qu'ils allaient se tenir calme, j'allais dans ma chambre où je vis Ayumu, assis par terre.

- Merci beaucoup Suichi. Si ils avaient commencé à me chercher, ça aurait été une véritable panique. Maintenant qu'ils sont calmes, je pense que je vais pouvoir retourner dans ma chambre.
- je serais toi, j'éviterais, lui conseillais je avec sincérité. Tu devrais plutôt allé dormir sur le canapé du salon ... il est plutôt confortable et je pense qu'ils recommenceraient à se disputer si tu revenais ... pour savoir à qui est la faute par exemple.

Il me sourit et dire qu'il allait faire comme ça et sortit de ma chambre en silence ... j'aurais mieux fait de ne pas choisir de rester à la maison demain car risquait d'être un jour assez musclé.
J'eus du mal à m'endormir ce soir là et même lire mes mangas ne réussit pas à m'aider à dormir, alors que d'habitude ça marchait à chaque fois. Peut être que la journée mouvementé que j'avais passé à rechercher mon journal intime m'avais plus fatigué que ce que je pensais. Enfin, vers cinq heures du matin, je réussi à trouver le sommeil. Malheureusement, ça ne dura pas longtemps car je fut réveillé à dix heures par Akira et Satoshi, en train de se disputer pour savoir qui aidait le mieux Ayumu. J'avoue que j'étais très amusé de voir Satoshi se disputer de cette façon avec un mioche et sans même en venir au main. Comme quoi, il avait vraiment changé depuis notre sortie du lycée. Je descendis dans la cuisine pour les calmer. L'ancien Satoshi ne m'aurait jamais écouté mais le nouveau le ferait probablement.


- Qu'est ce qui se passe encore, demandais-je en entrant dans la pièce.
- C'est ce gamin d'Akira ! Il veut faire le repas pour Ayumu-kun alors qu'il ne sait même pas cuisiner !
- Mais qu'est ce que tu racontes encore, se défendit Akira, un concombre à la main, je sais super bien cuisiné ! C'est toi qui a laissé brûler le plat de nouille !
- Je vais faire les courses, coupa Ayumu en enfilant ses chaussures.
- QUOI ! Hurlèrent les deux garçons d'une même voix
- Vous avez pratiquement détruits la cuisine alors il va racheter à manger, soupirais-je en me dirigeant vers le hall. Je t'accompagne, je dois passer par l'université de Sho, il a oublié son cahier d'anglais.

J'avais en réalité sortit la première excuse qui me passait pas la tête afin de ne pas rester seule avec ces deux combattants acharnés, me servant du livre de cours que j'avais vu sur la table en descendant, quelques secondes auparavant ... sans compter que j'avais très envi de voir Sho et qu'Ayumu n'arriverait jamais à porter toutes les courses qu'il devait faire seul. Malheureusement, mon plan tomba l'eau quand les deux garçons crièrent qu'ils venaient aussi. Décidément ... c'était impossible de s'en débarrassé. Nous passâmes rapidement devant l'école de Sho où je réussi à lui rendre son livre, bien que se fut très difficile de le faire sans que le prof s'énerve. Une fois que j'eus fini, j'aurais pu rentrer tranquillement à la maison mais les regards que me lançait Ayumu me poussèrent à rester. Je ne pouvais tout de même pas le laisser seul avec deux garçons complètement surexcités. Et cette situation aurait sûrement duré jusqu'au soir si, sur le chemin du retour, Ayumu n'était pas tombé dans l'espère de passage d'eau qui circulait en dehors de la ville. Il était complètement vide à cette époque de l'année, aussi se tapa t'il la tête sur le sol en atterrissant en bas. Satoshi, en voyant ça, descendit prudemment pour aller l'aider. En voyant que Satoshi n'avait pas hésité à sauter dans cet endroit sombre, Akira décida de lui laisser Ayumu.

- J'y crois pas, soupirais je quand il nous l'annonça. Tu nous à embêter toute la nuit dernière pour abandonné si rapidement ? Et juste parce qu'il est allé dans le noir ?
- C'est terrifiant le noir !

C'est ainsi que j'appris que le petit Akira avait peur de noir. Je vous avoue que je ne m'y attendais pas du tout. Il attendit le retour de Sakura et Sho pour s'en aller, nous promettant de revenir très vite. J'espérais franchement qu'il n'y aurait plus ce genre de problème la prochaine fois qu'il viendrait ... il était tellement impossible de temps en temps.
A la fin de la journée, je décidai à faire le repas, afin de laisser Ayumu se remettre de sa chute. En effet, il c'était fait mal au crâne et avait maintenant une jolie bosse. Quand je fini enfin le repas, il c'était endormis, la tête sur les genoux de Satoshi.


- Il est trop mignon, fit remarquer Sho en sortant de la salle de bain. On dirait un garçon de primaire ...
- Tu as raison, approuvais-je en m'essayant à coté de Satoshi sur le canapé. Mais il ne va pas manger ?
- Je ne pense pas qu'il ait très faim pour le moment. Si il se réveille, il mangera mais là il a sommeil. Laissons le dormir.
- Et toi Suichi, me rappela Sakura en sortant de sa chambre en pyjama, tu dois nous lire un passage de ton journal !

Je souris, attrapant mon cahier sur la table du salon et l'ouvrit à la page du 23 Juin.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×