Kurushimi to hatsukoi : Chapitre 5 Fin

Visiblement, j'ai un bug avec le chapitre 5 de Kurushimi alors je vous met la fin du chapitre ici ... Désolé pour ça.

- Tu es blessé ? On va aller à l'infirmerie pour soigner ça avant que ça ne s'infecte. Je ne voudrais pas que tu sois de nouveau malade. Tu me raconteras en route ...

- Bon ... Maintenant, que tu as l'air calmé, commença Kazuya en bandant la main blessée du jeune neko, tu vas pouvoir m'expliquer de quoi il est question avec Atsushi-nii, otôsan et ta mère ...
- Ah oui ... s'exclama l'adolescent en se souvenant soudain de pourquoi il était ici au lieu de faire du jardinage avec Tomoyo. Atsushi-sama est revenu à la maison aujourd'hui pour parler avec Katsuragi-sama ... Et ... Pendant que j'étais en train de mettre la table j'ai surpris leur conversation ... Il fit une pause pour empêcher ses larmes de couler. Et là ... Atsushi-sama a dit quelque chose d'horrible ... Il a dit que Katsuragi-sama connaissait ma mère ... Mais Katsuragi-sama ne m'en a jamais parlé alors c'est impossible pas vrai ?! Et il a dit aussi que Katsuragi-sama était celui qui avait demandé à ce que Makoto vienne chez toi ... Parce qu'il voulait surveiller que Makoto aille bien ...
- Fait une pause Makoto ... Lui conseilla l'autre garçon en finissant le bandage. Tu as visiblement appris des trucs très compliqué aujourd'hui alors il va falloir que tu fasses le trie dans les informations pour voir ce que tu peux garder et ce qui n'était que des mensonges ... Et puis ... Même si otôsan t'a caché qu'il connaissait ta mère, il doit avoir ses raisons ... En plus, tu es tellement secoué que tu recommences à parler comme quand tu étais enfin ...
- Mais Atsushi-sama a dit que Katsuragi-sama était amoureux de ma mère !

Un silence profond se fit soudain dans la salle. Kazuya semblait avoir besoin d'un peu de temps pour se remettre de ce qu'il venait d'apprendre. Il avait toujours su que ses parents n'étaient mariés ensemble que par obligation mais il n'aurait jamais cru que son père avait aimé quelqu'un d'autre ... Même si, en réalité, il n'y avait rien d'étonnant à cela et sa mère aussi avait dû, elle aussi, connaitre des garçons qui avaient fait battre son cœur ... Peut être encore maintenant. Mais bizarrement, penser qu'il y avait eu quelque chose entre la mère de Makoto et son père le surprenait vraiment ...

- ... Je pense que ... finit-il par reprendre, une fois la nouvelle encaissée, que cela signifie que ta mère était une femme très belle ...

Le neko ne répondit rien et « Yuki », qui s'était assit sur le lit dans l'espoir de sécher la reprise des cours et d'obtenir quelques informations se leva pour fermer le rideau, réalisant que, même si ça l'intéressait beaucoup, ce n'était pas quelque chose dont il pourrait se resservir sans ressentir de la honte après.

Kazuya décida finalement de ne pas aller en cours l'après-midi. A peine sorti de l'école, il composa le numéro de la maison où il tomba sur sa mère qui lui informa que son père était à la rechercher de Makoto alors il appela son frère son portable et lui expliqua que Makoto était avec lui et qu'il n'y avait plus lieu de s'inquiéter. De retour à la maison, Makoto se fit sérieusement disputer tour à tour par la mère de Kazuya, Tomoyo, Katsuragi-san et Yoshito, l'ainé de la famille, qui avait passé l'après midi à courir en ville pour le retrouver. Makoto, lui, pleurait toujours autant mais ce n'était plus parce qu'il était triste ... Il était soulagé d'être de retour ... Il était soulagé que tout ça soit passé ... Il n'avait plus besoin de s'inquiéter désormais ... Même à propos de cette histoire !
C'est du moins ce qu'il pensa jusqu'au moment où, juste après le repas, alors qu'il se rendait dans la chambre de Kazuya à la demande du jeune garçon, il croisa Atsushi ...

- Visiblement, on ne t'a rien dit du tout ... Commença t'il avec un sourire moqueur sur le visage. Pourtant tu as le droit de savoir ... Que ton père est encore vivant.
- Mon ... Mon père a été tué avec ma mère ! Murmura l'adolescent en serrant les poings. Il s'est fait tué ! C'est ce qu'on m'a dit ...
- Tu ne t'es jamais dit qu'on pouvait t'avoir menti ? Ricana le plus âgé. Tu es décidément tellement naïf ... Tu sais pourtant, désormais, que mon père aimait ta mère. Tu ne comprends toujours pas ?
- Mon ... père ... est ... mort ... se contenta de répéter Makoto qui commençait à voir où Atsushi essayait d'en venir.
- Ton père est en vie ... Ton père et mon père ne sont qu'une seule et même personne ...

Makoto sentit toute force s'échapper de lui et ses jambes le lâchèrent, le faisant tomber par terre. Il ne s'en rendit compte qu'en sentant une vive douleur dans ses genoux et quelques larmes coulèrent de nouveau le long de ses joues, qui avaient enfin séché. Il ne savait pas ce qui le gênait le plus. Ses genoux qui lui faisait mal ou la nouvelle qu'il venait d'apprendre. Car plus que l'idée qu'on ait passé son temps à lui mentir, Makoto ne retenait qu'une chose ... Kazuya était son frère ... Même si ils n'étaient pas de la même famille, ils avaient le même père ... Donc ... Il ne pouvait plus l'aimer ... Il n'avait même pas le droit de continuer de coucher avec lui ... Makoto ne voulait pas qu'une chose pareille arrive. Il se rendait compte à quel point il était dingue de penser une chose aussi perverse mais il n'y pouvait rien ... Il voulait conservait un rien de relation avec Kazuya, même si il était juste son jouet ! Il ne voulait pas être son frère et être obligé d'oublier ses sentiments pour lui ! Il préférait encore que cela reste un secret ! Même si il détestait avoir des secrets pour Kazuya et que deux à porter commençait à être difficile ...

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site