Tensai no kokoro

Pour tensai no kokoro, j'avoue que j'ai assez apprécié l'idée de me mettre à la place de Fuji-kun ... J'aime beaucoup ce personnage ... Il est à la fois gentil et sadique mais j'ai toujours été gêné par le fait qu'on ne sait jamais vraiment ce qu'il a dans la tête ... On sait que Fuji est un peu sadique, on sait qu'il ne prend pas au sérieux le tennis et qu'il aime juste jouer pour le plaisir ... [Fuji : J'vois pas d'quoi tu veux parler ...] Soulard --" Retourne te coucher au lieu de faire n'importe quoi ... [Fuji : T'es pas très sympa tu sais ...] Rahhh ... Ta gueule un peu --" C'est gênant de t'entendre débité des conneries --" [Fuji : J'dis pas d'connerie moi, j'uis pas Akihito !] Juste, ferme là --"

Tensai no kokoro

Voyant que tout le monde était occupé à regarder le match qui opposait Tezuka à Inui, Fuji se permis un petit soupire en regardant son ami. Il avait connu Tezuka en première année et parfois, il considérait comme un miracle qu'il ait été dans la même école en même temps ... Cela aurait pu être n'importe qui ... Mais ça avait été eux. Le tensai de Seigaku réalisait bien que, s'il avait été dans une autre école, il aurait pu affronter Tezuka ... Ici, depuis leur match en première année, il n'avait plus jamais joué l'un contre l'autre ... Ils auraient pu, bien sur, mais Fuji avait toujours fuit l'affrontement et Tezuka n'en avait plus reparlé. Finalement, on ne pouvait pas dire qu'ils étaient des amis intimes, ou même des amis proches ... Ils étaient camarades dans l'équipe, c'était presque là leur seul relation ... Il n'avait jamais été dans la même classe ... Ils n'avaient jamais été non plus en compétition, Fuji ne prenait pas les choses avec assez de sérieux pour qu'une chose pareille arrive. Alors pourquoi est-ce que son cœur battait plus vite dès qu'il était près de lui, chaque fois qu'il lui parlait ? Pourquoi, chaque fois qu'il pensait à lui, il se sentait subitement bien et, pourquoi, quand il le voyait discuter avec des filles, il avait sa poitrine qui se serrait ? C'était incompréhensible. Même si, en réalité, Fuji avait, depuis longtemps, une petite idée de la raison pour laquelle son cœur se conduisait si bizarrement dès qu'il était question de son capitaine ... C'était bien connu après tout ... Même si on était jamais tombé amoureux avant, lorsque ça arrivait, on le réalisait facilement.
Sauf que, dans le cas de Fuji Syusuke, la situation était un peu plus compliquée. En plus d'être son précieux capitaine, Tezuka était aussi un garçon ... Il ne pouvait pas décemment aller le voir pour lui avouer de but en blanc qu'il ressentait quelques sentiments pour lui ... Après tout, si Tezuka ne l'aimait pas, il risquait de se sentir très mal et cela pourrait compromettre tout le jeu de l'équipe lors des prochains championnats ! Alors Fuji se contenté de regarder de loin, même si son imagination n'était jamais vraiment endormi et qu'il ne pouvait pas s'empêcher d'imaginer son ami en train de l'embrasser ou dans des positions indécentes. Il n'avait pas la moindre idée de si Tezuka avait quelqu'un dont il était amoureux en ce moment ... Il ne savait même s'il avait déjà eu quelqu'un comme ça dans sa vie ... Après tout, Tezuka n'était pas le genre de personne à se confier ... C'était très difficile d'avoir la moindre information sur lui et Inui était là pour en témoigner ... Comme Fuji s'en était douté au début du match, toutes les données que le Data man avait pu récolter sur Tezuka lui étaient inutiles au final puisque le capitaine avait encore évolué et que, même en sachant où elle va aller, une balle impossible à rattraper le reste. Aussi ne fut-il absolument pas surpris d'entendre l'arbitre annoncer la victoire de Tezuka. Et lui ? Est-ce qu'il était capable de battre Tezuka ? Est-ce qu'il était assez fort pour ça ou est-ce que, comme Inui, il était encore à des milliers d'années du niveau de son capitaine ? Lui-même n'en avait pas la moindre idée ... Tout d'abord parce qu'il était impossible d'évaluer le potentiel de Tezuka Kunimitsu dans la mesure où il ne jouait jamais avec toute sa forme et était blessé à l'épaule, mais aussi parce que Fuji n'avait pas la moindre idée de ses propres capacités. Il jouait pour s'amuser mais ne savait pas réellement quel était son niveau puisqu'il n'avait encore jamais joué de toutes ses forces, il n'en avait pas eu besoin pour vaincre ses adversaires ... Mais avec Tezuka ... Peut être que ce match serait plus intéressant que tous les autres ... Mais, pourtant, il continuait à le fuir, comme s'il craignait qu'il change quelque chose en lui ... Et il continuait d'aimer Tezuka en cachette ... Il était vraiment loin d'être un prodige pour régler les histoires de cœur ...

- C'était vraiment un match intéressant, nee Fujiko ?

Fuji leva la tête la tête vers Eiji en souriant avant d'approcher avec un petit « hum » appréciatif. Le match avait, en effet, été intéressant, du moins la partie durant laquelle il n'avait pas été plongé dans ses pensés et qu'il avait pu suivre ... Inui s'était vraiment donné au maximum ... Quoi que ... Fuji avait bien remarqué les poids qu'il avait gardé au poignet ... Peut être que le match aurait été différent s'il les avait retiré mais, très franchement, le prodige ne le pensait pas ... Après tout, Inui avait dû analyser le match une bonne centaine de fois ... S'il les avait gardé, il devait avoir une raison ... Sur cette pensée, Fuji se dirigea vers les vestiaires pour se changer, comme le reste de l'équipe. Il n'avait presque pas joué de la journée ... C'était souvent comme ça pendant le tournoi interne du club de Seigaku ... Fuji et Tezuka avait un point commun ... Tous les deux n'avaient encore jamais perdu un match en simple ... Que se passerait-il donc le jour où Tezuka déciderait d'affronter Fuji ? Il y aurait forcément quelque chose qui changerait ... Etait-ce cela qui faisait peur à Fuji ? Le collégien stoppa net ces pensées déprimantes en voyant celui qui les occupait entrer dans les vestiaires à son tour ... Le charisme de Tezuka était indéniable ... Il suffisait qu'il entre quelque part pour que les regards se fixent sur lui et c'était d'autant plus vrai durant les tournois ... Lorsque Tezuka jouait, on voyait des joueurs de nombreuses écoles différentes se rapprocher du terrain où était pour observer ses matchs ... Fuji aussi aimait le voir jouer, mais c'était probablement pour d'autres raisons. En vérité, Fuji n'arrivait même plus à savoir quelles étaient ses motivations ... Pourquoi est-ce qu'il le regardait ? Pourquoi est-ce qu'il l'admirait ? Il n'en savait plus rien.

- Fuji, ça va ?

Il leva la tête vers Taka-san avec son éternel sourire qu'il affichait toujours en public. Inutile d'inquiéter le reste de l'équipe à cause de divagation sur les sentiments qu'il éprouvait ou non pour son capitaine. Il se contenta donc de répondre « Tout va bien Taka-san, je pense que je manque de sommeil ». Ce n'était pas vraiment un mensonge, il devait réellement manquer de sommeil puisqu'il ne dormait presque plus depuis quelques jours, passant la nuit à se triturer les neurones dans tous les sens pour découvrir, enfin, la solution de son problème. Oui, il avait compris qu'il était amoureux de Tezuka, qui s'avérait être un homme aussi. Seulement, il ne savait toujours pas comment réagir à cette nouvelle. Il était bien décidé sur le point qu'il ne devait rien lui dire mais devait il prendre ses distances en espérant que l'amour passerait comme il était venu ou devait-il continuer à se conduire comme il l'avait toujours fait jusqu'à présent ? Il ne savait pas quel était la solution qui valait le mieux pour lui et pour le reste de l'équipe. Après tout, il n'arriverait pas à se concentrer aussi bien sur ses matchs en était constamment en train de penser à Tezuka ...

Les cours passaient décidément à une vitesse ahurissante ... Il était déjà l'heure d'aller se changer pour reprendre l'entrainement de tennis de l'après-midi ... Il n'avait pas vraiment envi de se retrouver en face de Tezuka ... Bien sur, il aimait être avec lui mais ça le rendait aussi mal à l'aise ... Malgré tout, il se sentait un peu mieux depuis le retour de Momoshiro. La bonne humeur avait commencé à revenir chez tous les membres des titulaires et Oishi et Eiji s'étaient finalement excusés pour le comportement puérile qu'ils avaient quelques jours avant ... Bref, tout semblait aller pour le mieux dans le club de sport de Seigaku où, Momoshiro revenu, l'ambiance était de nouveau au plus haut point ... Il n'y avait donc que Fuji qui ne se réjouissait pas de cette réapparition de leur ami ... Bien sur, il était ravi que Momo se soit décidé à arrêter de bouder parce qu'il avait perdu sa place de titulaire, même s'il était mal placé pour jugé puisqu'il n'avait lui-même jamais perdu sa place et ne savait donc pas ce que l'on pouvait ressentir dans cette situation, mais ce n'était pas ça qui allait régler son problème sentimental vis-à-vis de Tezuka qui était, droit comme un « I », comme à son habitude, regardant l'entrainement de chacun avec une attention digne des meilleurs capitaines pendant que Ryuzaki-sensei discutait avec Inui des entrainements à envisager pour préparer les titulaires aux matchs contre Hyotei ...

- Fuji, qu'est-ce que tu attends pour t'entrainer ?!

Fuji leva les yeux vers son capitaine qui était en train de le réprimander ... Ah oui ... C'était vrai que lui aussi devait s'entrainer avec les autres titulaires ... S'il ne le faisait pas, il allait se retrouvait à faire des tours de terrain, la punition préféré de Tezuka ... Pour éviter cela, et d'embêter son capitaine, Fuji sourit et annonça qu'il y allait immédiatement, ce à quoi le capitaine ne répondit rien et se contenta de reporter son attention sur le match d'entrainement entre Oishi et Eiji ... De son côté, Fuji se dirigea vers Taka-san qui était censé être son adversaire. Le spécialiste des sushi lui fit alors remarquer qu'il ne semblait pas en meilleur forme que la veille mais Fuji ne répondit que par un sourire, avant de demander s'il pouvait y aller, éludant ainsi toutes questions qui auraient pu s'avérer gênante ou à laquelle il aurait voulu ne pas avoir à répondre ... Du genre « qu'est ce qui t'empêche de dormir ? » ...

- Fuji, je pourrais te voir un moment ?

Fuji eu envi de dire qu'il se sentait mal pour parvenir à éviter à ce face à face avec Tezuka mais il avait l'impression que ce n'était pas la chose à dire à ce moment précis ... Alors il se contenta de faire signe à Taka-san de partir avant lui vers les vestiaires et se dirigea vers le capitaine de Seigaku avec son éternel sourire qui sonnait faux sur les lèvres.

- Il y a quelque chose qui ne va pas Tezuka ?

Comme la plupart les autres titulaires de troisième année, lorsqu'il s'adressait à son ami, Fuji avait l'habitude d'omettre le terme « bucho » mais ce dernier ne s'en était jamais plain et ils avaient continué, si bien que, chez les titulaires, il n'y avait en fait qu'Echizen, Momo et Kaidoh qui appelait le capitaine ainsi ...

- Ce serait plutôt à moi de te poser la question, répondit Tezuka. Tu avais l'air complètement ailleurs pendant l'entrainement aujourd'hui et ce n'était pas la première fois que je le remarque.

Fuji eu envi d'hausser les sourcilles et de rougirent en voyant que la personne qu'il aimait avait remarqué qu'il avait changé d'attitude mais, au lieu de ça, il se contenta de sourire un peu plus pour répondre à la question de Tezuka avec le plus de crédibilité possible.

- En effet, il semblerait que je manque de sommeil en ce moment.
- Tu penses être capable de jouer le simple deux contre Hyotei ? Continua l'autre qui semblait ne l'avoir cru qu'à moitié. Si tu n'es pas en forme, nous pouvons mettre Echizen à ta place.
- Je pense que ça devrait aller, repris l'adolescent, toujours souriant. J'aurais certainement repris un rythme de sommeil normal avant la rencontre. Je te promets de jouer sérieusement.

C'était surtout qu'il voulait jouer ce match ! Il voulait jouer tous les matchs qu'on lui proposait parce que, pour Tezuka, il n'y avait que le tennis qui trouvait grâce à ses yeux ... Il voulait que Tezuka le regarde, même si ce n'était que le temps d'un match de tennis, quelques minutes, une heure grand maximum, même s'il ne se souvenait pas avoir un jour joué un match aussi long.

- Si tu penses en être capable, je suppose que je n'aie plus qu'à te faire confiance ... Toute fois, ce n'est pas la peine que tu te surmènes. Si tu as besoin, viens me voir. Tu n'as vraiment pas l'air en forme ces derniers jours ...

A cette affirmation, Fuji se contenta de sourire comme il le pouvait, comme il le faisait toujours, pour cacher l'immense joie qu'il éprouvait à l'idée que Tezuka s'inquiète pour lui et en même temps l'immense détresse de ne pas pouvoir lui avouer ses sentiments. Il ne dit rien de plus, repris sa raquette qu'il avait posé dans un coin le temps de sa discussion et se dirigea vers les vestiaires pour changer de tenue. Il savait que le lendemain, il se passerait toujours la même chose ... Malgré tout ce qu'il aurait prévu de faire la veille, tous les plans qu'il aurait préparé au lieu de dormir pour faire sa déclaration à Tezuka, il serait incapable de les mettre à exécution et se contenterait, une fois de plus, de sourire comme si de rien n'était ... Comme s'il n'éprouvait rien ... Et petit à petit, ça lui détruisait le cœur ...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site